bessonchevron-downchevron-upcloseinfoplans

Dans cet article, nous vous livrons le premier, d’une suite de portraits réalisés dans le cadre de notre partenariat avec le bureau « Les Guides de Verbier ». Pour en savoir plus lire notre précédent article: Notre partenariat avec les Guides de Verbier Les pieds dans les bottes, les mains dans les arbres Rien ne prédestinait ce petit...

Dans cet article, nous vous livrons le premier, d’une suite de portraits réalisés dans le cadre de notre partenariat avec le bureau « Les Guides de Verbier ». Pour en savoir plus lire notre précédent article: Notre partenariat avec les Guides de Verbier

Les pieds dans les bottes, les mains dans les arbres

Rien ne prédestinait ce petit garçon à devenir un jour guide de montagne sauveteur. Né dans une famille de paysans dans le village de Vollèges, Pierre-Yves, dit Pyt, était pourtant d’un caractère assez casse-cou. Quand les enfants de son âge squattaient les bacs à sable ou les balançoires, lui grimpait déjà aux arbres et trainait dans les forêts autour des alpages …. C’est l’appel de la nature et des grands espaces qui résonnait déjà en lui…

Son père dit de lui qu’il aimait déjà petit se trouver, partout là où le danger guettait. Il marquait les esprits. Son entourage se rappelle d’ailleurs son premier petit périple où il partit seul de Vollèges sur son tricycle jusqu’à Sembrancher par la route cantonale. L’aventure faisait déjà partie de son héritage génétique et ne le quittera plus.

Sentiers valaisans s’élançant vers l’infini

Plus tard c’est son  cousin, Didier Taramarcaz, qui l’initie à l’escalade. La montagne attire l’attention et éveille désormais l’admiration de ce jeune homme passionné. Gentiment, son chemin prend la direction des hauts sommets de la région avec des amis qui préparent leurs cours d’aspirant guide. Parmi eux, les guides François Farquet, Jean-Yves Michellod, Raoul Crettenand, Lionel May…  aujourd’hui tous membres actifs ou passifs du bureau Les Guides de Verbier.

Les compagnons de cordée Pierre-Yves, François Farquet, Jean-Yves Michellod, Raoul Crettenand

La montagne, un lieu de travail unique

Son service militaire en tant que grenadier de montagne accompli, l’idée germe désormais en lui de devenir guide de montagne à son tour. Son objectif: travailler en montagne, mais ce qui l’animait surtout était d’oeuvrer dans le milieu du sauvetage.

La montagne, une école pour la vie

Pierres-Yves accomplit sa formation à l’école de police à Genève. Un métier à la fois difficile, exigeant mais passionnant. « L’expérience des feux bleus », comme il la surnomme fut une aventure humaine très intense où il gagna en maturité. Mais l’appel des montagnes s’intensifia et la passion ne suffit plus: pour affiner ses connaissances et être prêt avant d’entamer son diplôme de guide, il rentra tout d’abord dans le milieu professionel de la montagne par la porte des remontées mécaniques où il exerça la profession de patrouilleur sur les pistes de ski de Verbier.

Aussi grande que soit la montagne, l’attrait puissant que procure sa contemplation et ses ascensions, elle nous rappelle qu’on y fréquente aussi la souffrance, la blessure et la mort et pour Pierres-Yves, aider les autres a toujours été une vocation.

La montagne, entre crainte, effroi, admiration et respect

photo © Stéphane Hottinger

Pierre-Yves met du courage et de l’énergie dans tout ce qu’il entreprend. Il ne craint pas d’y joindre une audace raisonnée. Il rentre dans la grande maison du sauvetage Air-Glaciers en tant que guide-sauveteur professionnel. La montagne commence pour lui à être associée aux drames. Grâce à son expérience au sein de la police, il gère tous les aspects humains avec une attention  particulière et de façon très empathique. Lors d’un sauvetage, depuis le premier coup de fil, en montant dans l’hélicoptère, en arrivant sur les lieux du secours, de la prise en charge de la victime jusqu’à celle de la famille, il met un point d’honneur à gérer toutes les étapes de manière très méticuleuse et perfectionniste.

Aujourd’hui, après plus de 15 ans dans le milieu du sauvetage, avec à son actif de nombreuses missions périlleuses, il remet souvent en question ses interventions par souci du meilleur résultat possible.

photo © Stéphane Hottinger

Avec les années, le côté spectaculaire, rude et exigeant de son activité l’invite à  accomplir des activités plus apaisantes. A cette montagne qui frappe chaque jour sous ses yeux, il est prêt à tout pardonner pour continuer de caresser ses flancs et d’en explorer les secrets. Ainsi, ce passionné des grands espaces alpins s’épanouit toujours en pratiquant  l’essence même de son métier: emmener des clients sur les sommets en leur transmettant la magie, l’émerveillement et l’amour de la montagne tout en veillant à leur sécurité.

En attendant de découvrir la prochaine figure emblématique de l’alpinisme, vous pouvez découvrir de belles ambiances de montagne grâce aux photos postées sur #bessonimmobilier via nos réseaux sociaux Facebook et Instagram @lesguidesdeverbier et @verbierbessonimmobilier .

Besson Immobilier aime vous raconter des histoires de vie ou des petits voyages dans notre région ! Découvrez encore d’autres articles, des idées de randonnées, de nouveaux portraits atypiques et des tuyaux sur la région de Verbier et du Val de Bagnes dans notre Besson mag. Vous pouvez ainsi préparer plus sereinement votre voyage dans notre beau pays.