bessonchevron-downchevron-upcloseinfoplans

Une fromagère fille du Val de Bagnes : Mauricette Fellay. Cet automne, Besson Immobilier a pris la direction du village de Lourtier à la rencontre d’une femme d’exception, la fromagère Mauricette Fellay. C’est dans un décor particulier, à la porte d’entrée du Haut Val de Bagnes, non loin de Verbier, entre forêts et pâturages que...

Une fromagère fille du Val de Bagnes : Mauricette Fellay.

Cet automne, Besson Immobilier a pris la direction du village de Lourtier à la rencontre d’une femme d’exception, la fromagère Mauricette Fellay.

fromagerie Mauricette

C’est dans un décor particulier, à la porte d’entrée du Haut Val de Bagnes, non loin de Verbier, entre forêts et pâturages que se trouve la ferme des Glariers de la famille Fellay. Devant nous, les pentes abruptes de notre vallée se sont parées des premières neiges hivernales. Un moment plus calme pour la fromagère, car le lait se fait plus rare et les bêtes sont à l’étable en attendant les prochains vêlages. Nous avons ainsi pu faire plus ample connaissance avec cette jeune entrepreneuse charmante, spontanée et modeste qui pratique son métier en toute simplicité dans le respect des plus pures traditions valaisannes, loin des foules et des grands commerces.

Du voyage au fromage…

Le fromage n’a pas toujours été une évidence pour Mauricette. Enfant du pays et diplômée en tourisme, Mauricette n’avait qu’un objectif : voyager en Amérique du Sud. D’abord un rêve, son envie de voyage pris doucement forme et devint enfin réalité en 2002 : une expérience unique à sillonner toute l’Amérique latine.  Après son aventure de 5 mois, Mauricette juge qu’elle ne sera jamais aussi bien que dans son pays natal, le Val de Bagnes. « Je suis née à Bagnes et j’y mourrai! », nous confie-t-elle.

Elle se marie à Jean-Daniel, contremaître dans la vallée. Le couple reprend la ferme d’un oncle en 2007 afin de perpétuer une tradition familiale et c’est elle qui, avec ses économies, achètera le troupeau de brebis. Mauricette plonge au cœur de l’univers agricole avec une confiance infinie.  En 2011, ils prennent quelques vaches et son beau-père l’incita à faire du fromage quand elle avait trop de lait.

Vocation née de la fascination pour la crème et le lait

Mauricette voue une fascination pour la crème et le lait, synonyme pour elle de pureté. C’est ainsi qu’elle commence à faire des petits fromages dans sa cuisine. Mais ce ne fut guère une réussite, convient-elle. En 2016, la famille se met aux normes car le cheptel de vaches s’agrandit. Mauricette passe aux choses sérieuses en suivant une formation de fromagère à Châteauneuf et en installant une fromagerie ainsi qu’une cave à la ferme.

Amour des bêtes, du bon produit et du fait main.

On ne chôme pas à la ferme. En plus des 4 enfants nés entre 2006 et 2012, Mauricette assiste son époux en participant à la mise en place des parcs, au déplacement des troupeaux, à l’agnelage et à la récolte des foins durant l’été. Jean-Daniel s’occupe du bétail et assure la traite des vaches laitières deux fois par jour.

Aujourd’hui, labellisés bio, ils ne possèdent pas moins de 12 vaches, 250 moutons et 60 poules. Mais c’est dans sa fromagerie et sa cave que Mauricette se distingue en transformant l’or blanc du lait en véritables petits trésors.

Comment Mauricette valorise un lait d’exception

Avec un rythme soutenu, Mauricette prépare successivement fromage frais, fromages à raclette, sérac, yogourt et ce qui est devenu sa marque de fabrique, « la tomme de Mauricette».

Et puis, presque quotidiennement, Mauricette s’occupe de ses fromages afin que ceux-ci dévoilent leur meilleur bouquet aromatique. Elle reproduit la chorégraphie ancestrale des affineurs, par des gestes simples et précis :  soigner, retourner, brosser,  caresser,  affiner ses tommes et ses fromages avec un amour du travail qui leur donnera une dimension personnelle.

Aujourd’hui, à l’heure où le travail en cave a été remplacé par des robots, Mauricette le sait mieux que quiconque : c’est le produit qui fait tout. Elle n’entend pas inonder la vallée de Bagnes de ses produits et c’est ainsi que sa production locale est très appréciée du public. Puissants, tendres et goûteux, les fromages de Mauricette sont de véritables gourmandises, des produits de caractère, authentiques, fruits d’une passion immaculée et tellement rafraîchissante dans ce milieu.

Où trouver les produits de Mauricette?

  • Directement chez elle à la ferme des Glariers à Lourtier
  • La Vie Claire à Verbier,
  • Bio Bagnes au Châble
  • JMC au Châble
  • Migros Partenaires au Châble
  • La Brusonette à Bruson
  • Le Panier Gourmand à Martigny-Croix
  • La Roulotte Verte à Bramois
  • La fée du bocal à Collonges

(Découvrez également notre article, comment s’approvisionner directement chez les producteurs de la région du Val de Bagnes)

Chez Besson Immobilier nous aimons vous raconter des histoires de vie ou des petits voyages dans notre région ! Découvrez encore d’autres articles, des idées de randonnées, de nouveaux portraits atypiques et des tuyaux sur la région de Verbier et du Val de Bagnes dans notre Besson mag. Vous pouvez ainsi préparer plus sereinement votre voyage dans notre beau pays.